Panafricaine pour Moi Monsieur Moi
Une pièce de théâtre "très" particulière en tournée dans 14 pays d'Afrique.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Décembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Rubriques


Sites favoris


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Niger....dernière étape

Dernière étape...et pas la moindre...

 

 

 

 

 

 

 

Arrivé à Niamey, l'harmattan souffle, la visibilité est réduite...on se protège comme on peut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous logeons, la première nuit, dans le grand hôtel du Niger. En surplomb du fleuve Niger...super.

Nous changerons d'hôtel le lendemain...et encore le sur lendemain...Il faut dire que les services secrets français ont repérer des gens avec de mauvaises intentions dans l'hôtel où nous aurions dû aller... par ordre de l'ambassade nous avons donc déménagé vers le grand hôtel qui n'a des chambres libre que pour la première nuit...

La deuxième nuit nous la passerons dans un hôtel en travaux...bruits insupportable...nous déménagerons donc vers un troisième hôtel, plus calme, plus fleuri, plus sympa...

L'institut...dernière scène....théâtre de plein air...Nous, Patricia surtout, allons devoir lutter contre le bruit de la rue, les volées de moustiques (et ils sont vraiment très nombreux), le vent, le bruit des roussettes (chauve-souri frugivore de 50 ou 60 cm d'envergure).....Nous dotons donc Patricia d'un petit micro casque...

Le lendemain est plus calme...Patricia et Thierry visitent des musées...et moi je reste cloué sans bouger...cette satanée sciatalgie me pourri la vie...

Nous quitterons le Niger vers Abidjan puis vers l'Europe avec deux heures de retard...départ à minuit au lieu de 22h, arrivé à Paris à 10h, TGV vers Bruxelles à 13h...

 

Heureux de rentrer, ma petite femme m'attend, ma famille aussi....mais déjà le blues s'installe... il fait froid en Belgique...pas de luminosité...



Publié à 12:59, le 7/12/2015, Niamey
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Pointe-Noire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute petite nuit à Brazzaville. De l'autre côté du fleuve, Kinshasa, souvenirs...souvenirs. Pénurie d'essence dans tout le pays...mais nous trouvons deux taxis qui nous emmène à l'aéroport...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avion décolle pour Pointe-Noire, vue splendide sur le fleuve, Brazza, Kin, l'île des mimosas, les rapides...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, nous voilà à Pointe-Noire. Impossible de descendre de l'avion...des pluies diluviennes tombent sur l'aéroport....10 cm d'eau sur le tarmac...pour finir, on déplace l'avion pour le mettre à une passerelle... La ville est déserte, les rues sont sous eau, peu de taxis, très peu de voitures...toujours cette pénurie de pétrole, comique pour un pays producteur.

L'institut français, sur l'axe principal de la ville. Nous devrions y loger, mais comme l'eau n'arrive plus dans l'institut, nous allons à l'hôtel.

L'équipe est comme dans tout les instituts : sympa, dynamique, accueillante et légèrement débordée de travail...

Fin du montage le lendemain matin, pointage en plein jour, c'est un théâtre extérieur...

Le publique se déplace quand même, malgré le manque d'essence, le publique aime...impressionné par la prestation de Patricia...Succès.

Pendant ce temps, la pièce de remplacement pour la pompe à eau est arrivée et placée...je prend place dans l'appartement de fonction, heureusement pour moi car je me suis coincé un nerf et je ne peux quasi plus marcher, Thierry et Patricia reste à l'hôtel...

 

Deux représentation d' »un monde idéal », Patricia est épuisé, c'est décidément trop.

Nous arrivons en fin de tournée, 15 pays, déplacés tout les 4 jours, voyages de 1 ou 2 jours chaque fois...départ à minuit, une heure ou deux heure. Nous passons des nuits blanches, dans les avions ou l'aéroport ou encore nous passons quelques heures dans un hôtel local...décalage horaire dans un sens puis dans l'autre sens...de temps en temps nous ne savons même plus quelle heure il est..

Après-midi cool avant de repartir pour notre dernière escale...l'océan...l'eau est chaude...petite trempette dans les rouleaux qui me ballottent dans tout les sens...j'espère que cela me fera un bon massage...petite bière avec Patricia et Fabienne...les pieds dans le sable chaud....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cinq heure du matin....le taxi est déjà la...en route pour de nouvelles aventures...



Publié à 12:40, le 5/12/2015, Congo
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Libreville...Cannes mais en plus chaud

Descente de l'avion, la chaleur est supportable grâce au petit vent qui nous vient du large....Tient ? Pour changer, Ethiopian airline a encore oublier un de mes bagages...

Notre hôtel, tenu par un couple franco-belge, est un petit paradis.

Nous sommes à quelques centaines de mètre de l'océan … un peu plus loin, l'institut Français, le plus grand que nous ayons vu...la plus grande salle, la mieux équipée, la plus moderne...plus moderne que bien des salles en Belgique...

Malheureusement, nous jouons un mardi. Mardi qui n'est pas un jour de sortie pour les Gabonais...

Peu de publique...difficile de jouer devant une si grande salle presque vide...

C'est pas grave, nous avons la joie d'être au Gabon...

Libreville, ville où il y a quasi autant d'expatriés que de locaux...ses petits restos en bord d'océan où le poisson sent merveilleusement bon et où il fait bon prendre un cocktail...

 

Mais le temps passe vite et déjà nous partons pour Congo Brazza... l'avion est à minuit quinze mais ne décollera qu'à 2h45... l'attente est vraiment longue...Patricia dort sur un banc à l'extérieur au milieu de touts ceux qui attendes..Thierry tourne en rond...et moi je regarde des vidéos.



Publié à 09:14, le 1/12/2015, Libreville
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Bonjour Kenya....le pays de touts les rêves

Nairobi...enfin...la capitale du pays des animaux...pays dont les animaux peuplent nos souvenirs d'enfance...le jardin extraordinaire...le roi lion...Serengeti...

Nairobi avec son côté caché...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et celui exposé...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis, la visite du Pape nous fait faire des kilomètres de détour pour atteindre notre hôtel...

Nous ne pouvons nous empêcher de prendre les transports en commun (quelle aventure) pour aller visiter un dispensaire pour girafes...Patricia en est toute folle...

 

 

 

 

 

 

 

L'Alliance Française nous reçoit...super auditorium...super équipe...super spectacle...même si peu de spectateurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tout fonctionne à merveille, même le petit drink qui suit le spectacle...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hervé, le directeur, nous sort le soir quid dans un café concert, quid dans un resto où la rumba congolaise est en live...et impossible de ne pas trépigné des fesses...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons Nairobi dans la nuit pour aller à Libreville (Gabon) et bien sur passage obligé par Addis Abeba....  



Publié à 12:24, le 27/11/2015, Nairobi
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Uganda....

Uganda..

Passage obligé par Addis Abeba, nous voici en Uganda. 00h45..nous sommes fatigué. Encore 45 min de route pour Kampala. Nous distinguons à peine le lac Victoria.

L'hôtel date de l'époque des colonies, il est majestueux dans son style empire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La haut dans le ciel, volent des marabouts ainsi que des milans noirs.

La ville: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous au théâtre national de Kampala, j'ai hâte de voir ce lieu où nous allons jouer...

Le théâtre national de Kampala, capitale de l'Uganda, gigantesque bâtiment planté dans un parc avec son petit resto extérieur fait de pagode. A l'intérieur, un grand plateau, plus de 30 projecteurs. Mais voilà, pas d'ampoule, heureusement José, le directeur de l'Alliance Française, en a importé 8... Je dois faire avec....

 

 

Je demande au technicien sur place de me déplacer 5 projecteurs et il lui faut 2 après-midis...et pour cause...touts les projos sont reliés par des épissures, ils ne connaissent pas l'utilité des prises, et directement connecté sur les fusibles du gradateur...j'en profite même pour me faire un peu électrocuté par des fils qui pendouille sur la perche principale..Le lendemain, je fais le réglage, debout sur un escabeau posé sur une table...

Le théâtre date de l'époque Kadhafi, et n'as pas été entretenu depuis...dommage...

 

 

 

 

Le spectacle...génial...malgré tout...

Le lendemain, départ pour Nairobi, nous quittons l'hôtel à 8h, route Entebbe, Lac Victoria...majestueux...aéroport...tout juste...1h15 de vol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:38, le 24/11/2015, Kampala
Mots clefs :
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien
<- Page précédente